5 dernières notifications

Les notifications sont réservées exclusivement aux membres.

Si vous êtes membre, connectez-vous.
Si vous n'êtes pas membre, inscrivez-vous.
Vous n'êtes pas membre? Inscrivez-vous.
Vous avez oublié vos informations de connexion?
Fred Poulin

Jets 2.0?

Publiée il y a 3 ans

Gary Bettman nous disait en conférence de presse hier que le processus d'expansion n'était pas encore complété et que nous aurions davantage de renseignements le 22 juin 2016...

Encore une fois, le commissaire de la LNH est resté stoïque devant les caméras et n'a pas voulu montrer son jeu en matière d'expansion quant au sort qui sera réservé aux villes de Las Vegas et de Québec, les deux villes qui ont posé leur candidature pour joindre les rangs de la meilleure ligue de hockey au monde.

L'extrait ci-dessous est ma traduction adaptée de ce qui s'est vraiment passé en 2011 lorsque les Thrashers d'Atlanta ont déménagé à Winnipeg pour devenir les Jets. Comme vous le verrez, les jeux de coulisse sont une réalité dans la Ligue nationale de hockey (LNH):

 

Voici ce qui s'est vraiment passé en mai 2011 entre la LNH, Atlanta Spirit Group, et True North Sports and Entertainment. Il s'agit de ma version personnelle des événements que j'ai rassemblés à l'aide de contacts privés, de rapports médiatiques et de ma propre expérience professionnelle. C'est de la spéculation, mais à mon avis, le tout semble vrai.

La richesse de la famille Thomson remonte à plus de 100 ans au Canada, mais les membres de la famille sont réputés, et sont en fait des membres fondateurs du vieil « establishment » canadien de l'Est. Le tout a été confirmé lorsque le patriarche de la famille, Ken a reçu le titre et est devenu membre officiel de la Chambre des lords du parlement britannique en tant que 2e Baron de flotte. C'est l'apogée du pouvoir symbolique dans les halls des vieilles structures du pouvoir anglo-saxon de Toronto et cette nomination a cimenté la position de la famille Thomson comment étant la plus riche au Canada.

Cette situation a bien sûr mené au partenariat actuel entre le fils du défunt Ken Thompson, David, et Mark Chipman, membre d'une autre famille nantie qui a fait sa marque à Winnipeg. Aux dires de tous, David a une affinité particulière pour le Manitoba et Winnipeg, car il a dirigé la Compagnie de la Baie d'Hudson, pour laquelle il a travaillé au Manitoba. Ensemble, ils ont bâti une entreprise de sports et de divertissement rentable qui s'est retrouvée en mai 2011, dans une position pour réaliser une ambition de longue date du groupe, soit ramener le hockey de la LNH à Winnipeg.

La LNH avait déjà donné sa bénédiction à Winnipeg après que True North Sports and Entertainment (le partenariat Thompson/Chipman) ait fait du lobbying couronné de succès auprès du Comité des gouverneurs de la LNH pour obtenir une chance de ramener la LNH à Winnipeg, ville revitalisée depuis le départ des premiers Jets en 1996. Au printemps de 2011, une franchise des Thrashers d'Atlanta en difficulté est devenue disponible pour l'achat et le déménagement.

Maintenant, nous devons nous souvenir des circonstances des négociations. Un marché pour un actif évalué à plusieurs centaines de millions de dollars était négocié sur une période de moins de trois mois. Cette situation n'a pratiquement jamais été vécue dans la plupart des milieux d'affaires, et pour compliquer les choses, le groupe de propriétaires des Thrashers (ASG) comprenait plus d'une demi-douzaine de partenaires, dont l'ensemble devait arriver à un accord malgré leurs propres différences. Heureusement, TNSE avait déjà rédigé des modèles de contrat à la suite d'une situation semblable lors de l'achat raté des Coyotes de Phoenix et la majorité du travail qu'il restait à accomplir concernait les modalités de vente et la diligence raisonnable. Un aspect étrange de la transaction était qu'une partie du prix total demandé par la LNH incluait des frais de déménagement d'environ cinquante millions de dollars. Ces types de frais n'avaient jamais été demandés par le passé et étaient perçus comme une prime pour a) retourner dans un marché qui avait déjà échoué et b) une pénitence pour la mauvaise relation de travail entre ASG et la LNH.

La LNH demandait aussi des frais de déménagement pour d'autres raisons, la plus importante étant qu'elle avait désespérément besoin d'argent. Lors des deux années précédentes, la LNH avait subventionné son équipe à Phoenix après que le propriétaire précédent ait laissé l'équipe faire faillite. Phoenix était un gros marché qu'il ne fallait pas perdre lors de la négociation du prochain contrat de télévision national et la LNH allait tout faire en son pouvoir pour garder un club à Phoenix. Des pertes d'environ 30 millions de dollars par saison s'accumulaient et le Comité des gouverneurs, d'après l'opinion générale, en avait marre de signer des chèques pour une franchise en perdition. La direction de la LNH, mené par Garry Bettman subissait une pression énorme de rembourser les sommes qui avaient été dépensées à Phoenix et l'échappatoire a pris la forme des frais de déménagement prélevés à ASG et à TNSE.

Dernier facteur à envisager : tandis que le début de mai approchait, un calendrier devait être finalisé d'ici le 1er juin, mettant, par conséquent, une échéance ferme aux négociations de vente. Cette échéance a été le fusil que la LNH allait mettre sur la tempe de TSNE dans les jours suivants.

La LNH a ensuite fait quelque chose de stupéfiant au début de mai. Elle a contacté les deux parties qui s'approchaient rapidement d'une entente et elle leur a dit qu'elle voulait plus d'argent. Les chiffres varient selon la source, mais la demande qui a été formulée était que TSNE devait augmenter le montant à payer, ou qu'ASG devait en recevoir moins. Avec une échéance ferme pour une vente dans moins d'un mois, les partenaires d'ASG se disputant toujours sur les sommes tirées de la vente, et un flux continu de fuites qui faisaient augmenter l'anticipation à Winnipeg, la manœuvre sournoise de la ligue visait à mettre de la pression sur les deux parties. Elle n'a pas passé inaperçue à Toronto chez Woodbridge Inc (Thomsons holding co.) .

Thomson était furieux selon les rumeurs. La LNH à Winnipeg était un projet personnel pour lui et même s'il avait adopté une approche pratique, mais discrète, son nom était quand même lié publiquement à l'entente. David Thomson et ses conseillers ont immédiatement identifié la tactique de la LNH pour ce qu'elle était : de l'extorsion. La LNH venait de réveiller le géant endormi.

Le 19 mai, Stephen Brunt, journaliste sportif pour un journal canadien national important rapportait qu'une entente visant à acquérir les Thrashers d'Atlanta avait été conclue par TNSE et que l'équipe déménagerait à Winnipeg. Dans son article, il spéculait qu'une annonce pouvait survenir aussi tôt que le 24 mai. Brunt disait que sa source était haut placée et que la nouvelle avait été confirmée par d'autres. Plusieurs autres sites de nouvelles reprenaient la nouvelle le soir du 19 mai. Les gens célébraient en grand nombre dans les rues de Winnipeg. Un Gary Bettman visiblement fieux était filmé dans les estrades d'une partie de la LNH ce soir-là en lisant sa nouvelle sur son Blackberry. Tout le monde dans le milieu sportif était vraiment convaincu qu'après des mois de spéculation, une équipe s'en venait enfin à Winnipeg. Il n'y avait qu'un problème, l'entente n'était pas conclue. C'était presque fait, mais les nouvelles demandes de la LNH avaient saboté le processus.

Au cours des 48 heures suivantes, Stephen Brunt fit une brève tournée médiatique, défendant ses sources et son histoire, et il fut ensuite affecté à la couverture du soccer en Europe pour étouffer l'histoire. Peu après quelque chose d'incroyable eut lieu, la LNH rapidement laissa tomber sa demande d'argent supplémentaire et commença à faciliter l'accélération de la vente.

La LNH venait de piquer au vif David Thomson et il avait répliqué. L'histoire de Brunt était une fausse preuve qui avait pour but de forcer la LNH dans une position où il était impossible que l'entente échoue. Une masse critique avait été bâtie autour du retour de la LNH à Winnipeg et l'histoire de Brunt avait simplement poussé l'entente au-delà du point de non-retour. Bettman avait été informé que toutes les ressources de Woodbridge Inc. et de ses « amis » seraient mises en œuvre pour garantir le retour de la LNH à Winnipeg pour la saison 2011-21012. Cette déclaration avait une signification importante que Bettman ne pouvait plus ignorer. Woodbridge avait plus qu'assez d'argent pour faire la guerre à la LNH avec ses amis grâce à l'argent de la vieille garde riche et puissante de l'Est du Canada.

Bien sûr, nous savons tous la fin de l'histoire. Mark Chipman jouait le rôle du bon flic tandis que  Thomson jouait le rôle du mauvais flic, et une annonce confirmant l'entente conclue le 31 mai a été faite. Tout est bien qui finit bien non? Pas si sûr...

La LNH subventionne toujours les Coyotes de Phoenix et avec un contrat de télévision signé à long terme, la LNH n'a plus le goût de rester là-bas. Les gouverneurs font toujours pression sur la direction de la LNH pour recouvrer leur argent et la liste de propriétaires potentiels de bonne foi commence et finit avec Quebecor. Quebecor veut bien sûr imiter la réussite de Winnipeg et ramener un club de la LNH à Québec. Quebecor veut aussi profiter de ses revenus de diffusion dans ses différents médias dans la Belle Provence. Maintenant que l'hiver progresse, nous savons que la LNH doit avoir une réponse d'ici le printemps et elle a donc commencé le processus d'extorsion de nouveau avec Quebecor. 

Je voudrais mettre en garde la LNH, et lui demander de faire des affaires de bonne foi dorénavant. Quebecor en soi et le conglomérat légendaire, de concert avec Bombardier, forment une clique d'entreprises puissantes au Québec qui pourrait avec une portée plus grande que la LNH le soupçonne. Ce serait une honte si Garry Bettman se levait un matin et apprenait que la LNH avait des problèmes avec ses banques...

 

Nous voilà donc cinq ans plus tard et la LNH compte toujours certaines franchises en difficulté, notamment les Coyotes de Phoenix et les Hurricanes de la Caroline. Or, les Coyotes ne reçoivent plus les subventions alléchantes de la Ville de Glendale et ils se retrouveront sans domicile où jouer après la saison 2016-2017.

Cette échéance concorde exactement avec la fin de la construction du nouvel aréna à Las Vegas, endroit où les Coyotes risquent fort d'aboutir sans chambarder l'alignement des conférences et des divisions dans la LNH.

Dans le cas des Hurricanes, nous savons tous que leur propriétaire, Peter Karmanos, essaie de vendre l'équipe depuis plusieurs années... Négocie-t-il actuellement avec Quebecor dans le but de transférer la franchise en difficulté à Québec dans les prochains mois? Il a nié le tout le mois dernier, mais la situation ressemble étrangement à celle des Thrashers il y a cinq ans... Outre Karmanos, les Hurricanes comptent également plusieurs propriétaires minoritaires qui essaient probablement d'obtenir le plus d'argent possible afin de se départir de la franchise de la Caroline...

Prenez le tout avec un grain de sel, mais le scénario n'est pas tiré par les cheveux quand on y pense bien...

 

Fred Poulin

Traductions Québec


Commentaires

Trier les commentaires :
Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire pour cette chronique.

Si vous êtes membre, connectez-vous.
Si vous n'êtes pas membre, inscrivez-vous.
3
P_Puck Publié il y a 3 ans
Ceux qui se demandent encore pourquoi Gary avait un air de boeuf lors de la conférence à Winnipeg, lisez ceci. Je doute que Québecor soit aussi puissant que la famille Thomson l'est au Canada anglais, mais ils ont quand même quelques tentacules bien placées.
1
Game Set Match 2016 Publié il y a 3 ans
Exact! Et on se souvient très bien de cette réaction de Bettman (qui est d'ailleurs mentionnée dans le texte) https://www.youtube.com/watch?v=USC-pz-4wto
2
Remyrou90 Publié il y a 3 ans
Ça c'est du vrai travail de journaliste. Pas des pantins qui attendent la nouvelle, non du travail de recherche et de terrain !
0
Orignal68 Publié il y a 3 ans
Oui tu as raison!
1
sergir Publié il y a 3 ans
Bravo pour ton texte. On s'ennuie de tes chroniques. Toujours super intéressant de te lire sur la Zone.
1
Faucons Publié il y a 3 ans
Merci pour cet article fort intéressant , ça remonte mon moral car à chaque fois je suis sur le bout de mon siège quand il y a une conférence mais c'est jamais la bonne réponse qui sort de la bouche du grand Gary.
1
bigsou Publié il y a 3 ans
Excellent travail !! Juste à lire ton histoire je suis déjà curieux de voir quel sera celle du retour des nordiques une fois les détail mis à jour dans quelques années .
1
LXJocelle Publié il y a 3 ans
Excellent ! Je suis contente que les gens pourront le lire.
1
Orignal68 Publié il y a 3 ans
Merci Fred pour ce résumer de cette saga pour Winnipeg ... Je souvenait plus de tout c'est détails !
Superbe mise au point!
1
QcFan Publié il y a 3 ans
Excellent boulot Fred! Content de te relire sur ZN!
1
masterfigo Publié il y a 3 ans
Superbe chronique. Étoffée et réaliste.
1
renemyrand Publié il y a 3 ans
Très intéressant Fred... on s'ennuyait de tes chroniques...
0
chefcoolalex Publié il y a 2 ans
Excellent
0
drew Publié il y a 3 ans
grande similitude
0
Danboy43 Publié il y a 3 ans
Gary n'a jamais aimer relocaliser une franchise car pour lui c'est le signe d'une mauvaise décision qui ont prise alors il ne le fera que si la situation l'exige et l'oblige.
0
doum1974 Publié il y a 3 ans
Moi je veux voir sa face quand il va se faire officialiser que la vente est faite
0
miuzikfred Publié il y a 3 ans
Merci pour ton texte. Interessant!
0
Tibas Publié il y a 3 ans
merci Fred,tres bon article
0
BOUTCHY Bouchard Publié il y a 3 ans
Tres bien, tres tres bien.....jusqu'au moment ou tu as parler de Bombardier. On parle d'une compagnie qui est sur le respirateur officiel, merci au Gouvernement du Québec pour ca.
Bombardier a déja été extrêmement puissant, ça c'est sûr, mais la compagnie n'est plus l'ombre d'elle même. Alors je doute grandement qu'elle soit vu comme un géant, qui tire des ficelles lorsqu'elle le veut. Bombardier maintenant, est plus rendu au point de mendier de l'argent, pour réussir a survivre.(Un gros merci a Daniel Johnson en passant, un excellent lobby de Bombardier)
A part ca, j'adore ton texte Fred, vraiment. J'adore particulièrement ta vision de l'affaire -THOMSON- qui aurait coulé de l'info a Brunt. Il y a plusieurs choses qui m'ouvrent l'esprit la dedans, et c'était l'fun a lire.
0
Slasher98 Publié il y a 3 ans
la partie de Bombardier provient du texte anglais... pas de moi.
0
René Daigle Publié il y a 3 ans
Super Fred
0
cookymonster Publié il y a 3 ans
good!
0
miuzikfred Publié il y a 3 ans
Bonne chronique en passent ;)
0
miuzikfred Publié il y a 3 ans
le 22 juin, nous allons savoir.
0
Fraub Publié il y a 3 ans
Supposons que cette hypothèse est véridique.... pourquoi la ligue se contenterait d'un frais de relocalisation avec la vente des Canes alors qu'elle pourrait rafler 500 M en totalité? Clairement, la NHL est avide d'argent.... elle va là où c'est le plus payant.
0
Slasher98 Publié il y a 3 ans
Parce que la situation des Hurricanes les force à un déménagement... elle ne peut pas attendre une expansion!
0
Rod78 Publié il y a 3 ans
Une belle similitude, je suis d'accord
0
chefcoolalex Publié il y a 3 ans
du vrai de vrai
0
Dalou_6 Publié il y a 3 ans
Très intéressant!
0
sdesroches Publié il y a 3 ans
http://www.l7hockey.com/?p=172
0
Québec_Panthers Publié il y a 3 ans
Excellent texte!
0
Nordicus Publié il y a 3 ans
En plein dans le mille
0
jackdion3 Publié il y a 3 ans
bravo
0
McDuff Publié il y a 3 ans
Excellente chronique. Merci pour ces infos...
0
landromede Publié il y a 3 ans
excellent!
0
jacinthe Publié il y a 3 ans
Quel travail! On comprend mieux ce qui pourrait se passer en coulisses! Merci...
0
dany.vezina Publié il y a 3 ans
Bon texte, bravo!
0
asamson Publié il y a 3 ans
Bonne job et une pensée asez logique
0
Rats Publié il y a 3 ans
Merci pour avoir bien expliquer la situation !
0
taureau Publié il y a 3 ans
on a hate que ca finisse ce chamaillage que bettman se decide une fois pour toute et qu il nous envoie nos nordiques
0
Maikan Publié il y a 3 ans
Très bon résumé de la situation!
0
gznnn75 Publié il y a 3 ans
Merci Fred de m'aider à rester positif, car là, taboière que j'ai hâte d'en finir avec cette attente.
0
Delarosbil Publié il y a 3 ans
Good
0
nordz2016 Publié il y a 3 ans
Amen !!!
Merci Fred :)
0
sdesroches Publié il y a 3 ans
Excellente traduction!!!
0
Charlie27 Publié il y a 3 ans
Bettmann et sa gang méchant crosseur.
0
Orignal68 Publié il y a 3 ans
Il n'y pas pire crosseur que Bettman... Grande gueule qui fait mirroité que tout va bien dans c'est marché moribond...
Va ch!37 Bettman !
0
1titi Publié il y a 3 ans
Effectivement la LNH fait de l'extorsion....
Dernières chroniques de Fred Poulin
Fred Poulin
Publiée il y a 1 an
2255
La saison 2018-2019 de la LNH commence demain et l'avenir des Coyotes de l'Arizona n'est pas plus rose pour autant depuis que le nouveau propriétaire majoritaire, Andrew Barroway, a fait l'acquisition de la franchise moribonde en juin 2017 après avoir été un investisseur minoritaire de 2014 à 2018.   Déjà en juillet 2018, Barroway tentait de vendre 49 % de ses parts dans le club à une évaluation de 500 M$ en raison de... Lire la suite

Fred Poulin
Publiée il y a 2 ans
1759
Il semble que ce soit maintenant officiel. Les Hurricanes de la Caroline seront vraisemblablement vendus au milliardaire Tom Dundon cette semaine. Celui-ci a rencontré le propriétaire actuel des Hurricanes, Peter Karmanos, à West Palm Beach ce matin lors de la réunion des Gouverneurs de la LNH.   Contrairement à l'acheteur potentiel précédent Chuck Greenberg, qui n'a pas réussi à amasser les fonds nécessaires... Lire la suite

Fred Poulin
Publiée il y a 2 ans
1776
Depuis que Seattle n'est plus une solution à court terme en raison de nombreux délais quant à la construction d'un nouvel aréna ou à la rénovation du vétuste Key Arena, Houston est la nouvelle destination en vogue pour déménager une franchise actuelle de la LNH.    Maintenant que Tillman Fertita possède les Rockets de la NBA qui évoluent à Houston, ville la plus populeuse du sud des États-Unis,... Lire la suite

Fred Poulin
Publiée il y a 2 ans
2274
Le temps passe et Québec attend toujours une franchise de la LNH deux ans après l'achèvement des travaux du nouveau Centre Vidéotron. La grogne se fait entendre parmi les citoyens de Québec et les détracteurs du projet s'en donnent à cœur joie à propos de l'éléphant blanc de Régis Labeaume.   Chaque année, Gary Bettman et Bill Daly nous font jouer la même cassette ennuyante à propos de l'état... Lire la suite

Fred Poulin
Publiée il y a 2 ans
2870
Autre revirement de situation en Arizona concernant la situation précaire des Coyotes de l'Arizona. Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, indique dans une lettre envoyée à la chambre des représentants de l’Arizona que les Coyotes n'ont pas d'avenir s'ils demeurent à Glendale, et continuent d'évoluer à l'aréna Gila River. Il  mentionne également dans cette lettre que la franchise doit se trouver un nouveau domicile dans un... Lire la suite

Fred Poulin
Publiée il y a 3 ans
2267
Mon dernier article sur les Coyotes de l'Arizona date déjà de plus de deux mois et il n'y a toujours pas de développements dans le désert quant à l'avenir plus qu'incertain de la bande d'Ice Arizona, menée par le brocanteur Anthony Leblanc. Selon deux sources au courant de la situation, Glendale a offert aux Coyotes une prolongation de bail de dix ans au Gila River Arena (GRA) selon les conditions actuelles qui sont déjà très avantageuses... Lire la suite

Gérant d'estrade
Publiée il y a 12 heures
196
«Vous qui venez ici, vous aimez notre manière de vivre, notre lait, notre miel. [...] Vous pourriez au moins payer quelques dollars pour acheter des coquelicots ou quelque chose du genre», a dit Cherry CHERRY NE REGRETTE RIENIl vient d’écrire sur son compte Twitter qu’il ne regrette rien de ses propos sur les immigrants et les coquelicots.Qu’il est un vaillant défenseur des Vérérans de guerre.Et qu’il ne s’excusera pas.“... Lire la suite

Publiée il y a 5 jours
438
Voici ''mon'' tableau pour établir la meilleure organisation avec la meilleure base de fans 10 critères Moyennes des assistances de 1999 à 2019 Nombres de participation aux séries de 1999 à 2019 Nombres de fans sur Facebook Fans NHL / TV Market Prix moyens des billets (revenue de billetterie/fan) 2018 points par saison - 1999-2019 Nombre de partie présenté à la télé National (surtout US) Cotes... Lire la suite
Radar Bleu
“Is another NHL team coming to Toronto?” No, it is not. “Toronto could get another NHL team and the biggest hockey arena ever.” I guess anything is possible. “Toronto might actually get another NHL team and Torontonians are shook.” Settle down. Some local media outlets decided to run those sensationalized headlines in recent days, after the “news” that someone wants to bring an NHL team to Toronto. And, if you know nothing about NHL expansion, you might have reason to believe thi Lire la suite

Commentaire de Ray Lalonde sur la situation des Sénateurs d'Ottawa. Un espoir pour Québec ? Le 30 octobre 2019 au "5 à 7" RDS Lire la suite
Publicité
Sondages
2019-11-09 au 2019-11-15
Quelle lettre vient après B ?
Répondre au sondage
Nos partenaires