5 dernières notifications

Les notifications sont réservées exclusivement aux membres.

Si vous êtes membre, connectez-vous.
Si vous n'êtes pas membre, inscrivez-vous.
Vous n'êtes pas membre? Inscrivez-vous.
Vous avez oublié vos informations de connexion?
Pascal Grenon

Coyotes : La farce finale

Publiée il y a 4 mois

Quand il s’agit des Coyotes de l’Arizona, aucune situation n’est assez ridicule pour la LNH. À ce chapitre, Gary Bettman et ses gouverneurs viennent de se surpasser.

Après plusieurs années tumultueuses où nombre de nouveaux propriétaires se sont enfourchés les uns dans les autres pour garder le fantasme de Gary Bettman bien « dur » ou à tout le moins « semi-croquant », voilà que les Coyotes seront sans domicile fixe dès la fin de la saison 2021-2022. À ceux qui doutaient des réelles intentions de Glendale et qui juraient qu’il s’agissait encore une fois d’un « bluff », les jeux sont faits et il n’y aura pas de retour en arrière.

Fin de la saga?

Terminé?

Kapout?

Pas encore.

Les Coyotes de l’Arizona seraient présentement en pourparlers pour utiliser sur une base temporaire les installations d’OVG de l’université de l’Arizona (ASU). Selon Craig Morgan, majorette médiatique de l’organisation, l’équipe chercherait à négocier une entente de trois ans plus une année d’option.

 

 

L’aréna, de calibre universitaire, pourrait accueillir un maximum de 5000 spectateurs. Il inclurait une vingtaine de suites « Deluxe » et deux salons de groupes. De quoi promouvoir toute l’importance du hockey en Arizona et faire saliver l’association des joueurs.

Ce projet une farce monumentale sans précédent.

Souvenons-nous que les Coyotes de l’Arizona sont une épave financière depuis le jour un de leur existence. Les pertes annuelles de l’équipe frisent les 50M$ et s’ajoutent aux dettes cumulées de plus de près de 300M$. Aucun propriétaire, aussi milliardaire et bandit puisse-t-il être, ne résiste très longtemps. Alex Muruelo, l’actuel sauveur de la concession avait omis il y a quelques mois de payer quelques millions de dollars en taxes et factures à la ville de Glendale. Menacé par le Conté d’être expulsé en pleine saison régulière du Gila River Arena  comme un pas propre, l’homme d’affaire aux méthodes prouvées douteuses n’avait eu d’autres choix de cracher quelques liasses pour cesser d’embarrasser la LNH.

Pour la majorité des médias et experts au Québec qui attendent impatiemment le retour de Carey Price, cette annonce est une bonne nouvelle pour le hockey de la LNH. Pour la plupart des experts avertis, cet aréna de 5000 places est encore trop grand pour les Coyotes. La réalité est que le hockey n’intéresse qu’une poignée de gens en Arizona et ça ne changera jamais.

Pendant que les villes intéressées par l’obtention d’une franchise de la LNH se voient dans l’obligation de bâtir des édifices majestueux de plus de 18 000 sièges pour satisfaire l’égo de la LNH, des propriétaires et des joueurs, il deviendrait acceptable d’utiliser un édifice conçu pour le sport amateur? L’espace prévu pour le bain tourbillon des joueurs dans le centre Vidéotron est déjà à lui seul plus grand que la patinoire de l’Arizona State University.

Est-il à ce point nécessaire de démontrer combien ce projet est ridicule? La ligue nationale de hockey est ridicule me direz-vous et c’est vrai. Seulement, aucun sport professionnel ne pourrait endosser un tel projet.

Dans un premier lieu, le projet d’aréna à Tempe est toujours un projet. Pour le moment, le conseil de la ville n’est pas favorable et il est fort probable que l’aval ne soit jamais donné. Le statut de « bandit à cravate » d’Alex Muruelo n’y est pas étranger.

Le terrain où on prévoit construire est une dompe dans tous les sens du terme. Décontaminer ces espaces pourrait coûter des dizaines et des dizaines de millions et ce avant la première pelletée de terre.

L’aéroport de Tempe s’oppose à la construction de ce mégaprojet.

Si jamais ce projet devait se réaliser, il pourrait se conclure bien au-delà des quatre années escomptées par la LNH et les Coyotes. Et si ce projet aboutissait dans cinq, six ou même sept ans? Le risque est bien que trop grand et les pertes seront titanesques pour celui qui refuse déjà de payer ses factures. C’est sans compter les millions qui devront être engloutis pour élever les installations de ASU aux normes minimales de la LNH.

Au-delà de l’argent et de pertes, c’est l’image de la LNH qui en prendrait le plus pour son rhume. Bien que je considère les joueurs comme faisant parti du problème, j’imagine très mal leur association endosser une telle farce.

Vous croyez qu’il en pense quoi notre ami Fertitta à Houston? N’est-ce pas là toute une douche d’eau froide?  

Personnellement, et au-delà du dossier des Nordiques, je pense qu’il s’agit en fait d’une stratégie pour mettre une fin une fois pour toute au dossier des Coyotes. Aucune équipe professionnelle ne peut évoluer dans un édifice de 5000 personnes. C’est un non-sens, plus particulièrement quand l’autre projet, celui de Tempe, est aussi incertain.

D’ici quelques jours ou semaines plusieurs incohérences seront mises-à-jour. Ces incohérences vont devenir des faits incontournables et la LNH sera acculée au pied du mur.

Quelle est seule ville prête maintenant?

Pensez-y…


Commentaires

Trier les commentaires :
Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire pour cette chronique.

Si vous êtes membre, connectez-vous.
Si vous n'êtes pas membre, inscrivez-vous.
2
renemyrand Publié il y a 4 mois
enfin la fin approche..... et il y a toujours des détails qui passent presque inaperçus mais qui m'interpellent... le cabinet du ministre Girard a mentionné après s'être fait quasiment " claquer la porte au nez " (selon des haters) qu'il y aura d'autres rencontres.... ces rencontres pourraient venir vite
0
QcFan Publié il y a 4 mois
En effet :)
2
RadarBLEU Publié il y a 4 mois
Un seul mot ... "Voila" ! :) Go Nordiques !
0
QcFan Publié il y a 4 mois
Le juste mot!
0
pascool Publié il y a 3 mois
Bettman va tenir mordicus au Coyote qu'il reste en Arizona, s'il faut il les fera jouer dans une arena de Pee-wee.
0
tomy300 Publié il y a 3 mois
Ridicule. Comme toujours. 5000 places, ont nous as menacer pour 15K places, 2 poids deux mesures. C'est triste, mais la LNH est une business avant tout. Ils tiennent tellement à leurs marchés télé que bêteman accepterais qu'ils jouent devant 0 spectateur. Deux expansions et possiblement un déménagement de Yotes à Huston et toujours rien pour Québec, c'est correct d'espérer, mais il ne faudrait pas nous prendre pour des caves... on voit claire dans le jeu de la LNH, ont va s'avoir fait manipuler solide.
0
ouragan2017 Publié il y a 4 mois
On va arrêter de bouder notre plaisir…
- Tempe ça marchera pas.
- Houston veut rien savoir du hockey au prix demandé
- Il y a un seul endroit en Amérique qui peut accueillir un club en un claquement de doigts…
It’s now or never !! Vive le retour des Nordiques en 2022-2023 !
0
jfrancois Publié il y a 4 mois
Une chronique très intéressante et très juste. Bravo Pascal.
0
bigsou Publié il y a 4 mois
Fin d’une histoire qui n’aurait jamais dû commencer et qui surtout perdure depuis bien trop longtemps.
0
236strong Publié il y a 4 mois
verront-on un soupcon d'humilité de la part de betty. Un moment donné la raison doit triomphée sur la folie
0
Hitman Publié il y a 4 mois
Commentaire tellement logiqueQcFan…..mais avec les Coyotes….la logique est ou? Bon papier et toujours intéressant à suivre…..
0
bob67 Publié il y a 4 mois
Il nous reste à espérer que le conseil de ville de Tempe va annuler le projet. Le fait que les intentions de votes des conseillers soient si serrées est inquiétant - et sidérant.
0
Charlie27 Publié il y a 4 mois
QcFan toujours très intéressante tes chroniques.GO NORDIQUES GO
Dernières chroniques de Pascal Grenon
Pascal Grenon
Publiée il y a 2 mois
2186
Ça bouge encore dans le dossier des Nordiques et cette fois il ne s’agit pas des Coyotes de l’Arizona. Les mauvaises langues de la radio et des médias sportifs devront peut-être ravaler leurs paroles et faire des excuses au « ministre des Nordiques ». En marge du décès du propriétaire des Sénateurs d’Ottawa Eugene Melnyck, des rumeurs intéressantes surgissent à l’effet que l’équipe... Lire la suite

Pascal Grenon
Publiée il y a 6 mois
2909
Il y a longtemps que le nom des Nordiques n’avait pas été sur toutes les tribunes et il aura fallu une intervention politique pour que ça bouge dans le dossier du retour d’une équipe de la ligue nationale à Québec. Retour dans le passé Quelque part avant 2010 débutait la plus longue et pathétique saga de toute l’histoire du sport; celle des Coyotes de Phoenix slash Arizona. Le 05 mai 2009 Jerry Moyes, propriétaire... Lire la suite

Pascal Grenon
Publiée il y a 9 mois
2641
Photo Martin Chevalier https://www.journaldequebec.com/2021/09/09/place-au-colisee-videotron-a-trois-rivieres?utm_sources=j5_app&utm_mediums=social&share_article=share_article   C'est officiel, TVA Sports deviendra dès le 21 octobre prochain le diffuseur exclusif de la nouvelle équipe des Lions de Trois-Rivière. Les détails de l'entente entre Québecor et Mark Weightman n'ont pas été dévoilés. Visiblement heureux de... Lire la suite

Pascal Grenon
Publiée il y a 10 mois
1778
"The City of Glendale has informed the Arizona Coyotes that it will opt out of its joint lease agreement for Gila River Arena, meaning the Coyotes will need to vacate the arena by June 30 of next year, making the 2021-22 season the club’s final one at the facility." Cette nouvelle tirée de l'article de Katie Strang dans The Athletic n'est pas un pétard mouillé, c'est une véritable bombe pour ceux qui croient encore (et bien oui) au retour des Nordiques. Est-il raisonnable... Lire la suite

Pascal Grenon
Publiée il y a 1 an
2836
Vous croyez encore au retour des Nordiques? Vous n’êtes donc pas un conspirationniste. Il aura fallu une pandémie pour faire bouger les choses et ça tousse fort dans les bureaux de la LNH. Selon des données rendues publiques, la LNH pourrait subir des pertes nettes de 3G$ US si elle n’était pas en mesure d’accueillir de spectateurs dans ses arénas. Les revenus estimés pour une saison de 82 matchs ne seraient que de 1.8G$ US. C’est... Lire la suite

Pascal Grenon
Publiée il y a 2 ans
2770
Est-ce que la crise du COVID-19 pourrait précipiter et forcer le retour d’une franchise de la LNH à Québec? Le monde est en crise, des gens meurent et l’économie mondiale se verra à jamais changée. Des sommes surréalistes sont et seront investies par les gouvernements pour tenter de garder vivant notre mode de vie. Des entreprises vont tomber, des familles seront ruinées et des rêves seront brisés. Dans une société... Lire la suite

Gérant d'estrade
Publiée il y a 2 semaines
546
Gary nous dit «tout va bien» et «Les équipes sont en très bonne santé» Même les Coyotes... Si on regardait les "chiffres" ?   Foules TV Ratings Local TV Ratings US Saison reguliere Playoff 2022   NHL Playoffs - TV Ratings US Voici les chiffres après 4 rencontres Best = Choix de "Gary" Worst = Choix de "Canadian Fan" ;o) #cavabienlnh #Nordiques N.B. La meilleur équipe (Floride) fait des chiffres "minables"... Lire la suite

Publiée il y a 1 mois
748
Les chiffres de TNT sont inférieures a ceux de NBCSN ... Les chiffres de ABC et ESPN sont inférieures a NBC   Les foules dans les arénas US (No Covid restriction) A suivre... 
Radar Bleu
Most of the legal and financial analysis of the Arizona Coyotes’ pitch to build a new home in Tempe has been done in private.But the Tempe City Council is scheduled to vote June 2 at a public meeting about whether to formally negotiate on the pro hockey club’s proposed development.Tempe sought bids last year to build an entertainment district on roughly 50 acres near Priest Drive and Rio Salado Parkway which would be home to a sports franchise.The only proposal the city got was from the Coyotes. Lire la suite

Rencontre Girard-Bettman : que doit-on décoder? Chronique sport et affaires avec Ray Lalonde. Lire la suite
Publicité
Sondages
2022-02-19 au 2022-02-25
Pause sondage
Consulter les résultats du sondage
Nos partenaires